Créations

Un Goût de Millefeuille (version PrincesSjorge)

C’est un Goût de Millefeuille revisité, re-masterisé, à la saveur rehaussée qu’Eric de Sarria et Merle-Anne Prins Jorge ont présenté à Montemor, en octobre 2015. Le public a été touché.

/ No comments

Un Goût de Millefeuille (version PrincesSjorge)

C’est un Goût de Millefeuille revisité, re-masterisé, à la saveur rehaussée qu’Eric de Sarria et Merle-Anne Prins Jorge ont présenté à Montemor, en octobre 2015. Le public a été touché.

/ No comments

Rocinante, Complaintes

Avec Chris Angela à l’orgue de Barbarie, et  la marionnette de Don Quichotte créée par Pascale Blaison pour Jean-Louis Heckel, Eric de Sarria joue à être Rocinante! Il y clame des textes de Michaux, Hugo, Aragon, Prévert, Rutebeuf, tandis qu’elle

/ No comments

Rocinante, Complaintes

Avec Chris Angela à l’orgue de Barbarie, et  la marionnette de Don Quichotte créée par Pascale Blaison pour Jean-Louis Heckel, Eric de Sarria joue à être Rocinante! Il y clame des textes de Michaux, Hugo, Aragon, Prévert, Rutebeuf, tandis qu’elle

/ No comments

Un certain nez

Un Certain Nez, d’après Gogol, spectacle créé le 6 octobre 2013 et rentré dans le répertoire du Teatr Obraztsov, Moscou. Mise en scène et adaptation : Eric de Sarria Chorégraphie : Irene Panizzi Vidéo : Albert Coma Musiques : Nikolas

/ No comments

Un certain nez

Un Certain Nez, d’après Gogol, spectacle créé le 6 octobre 2013 et rentré dans le répertoire du Teatr Obraztsov, Moscou. Mise en scène et adaptation : Eric de Sarria Chorégraphie : Irene Panizzi Vidéo : Albert Coma Musiques : Nikolas

/ No comments

Un goût de millefeuille

Le spectacle oscille entre espace intérieur et espace miniature, l’un renvoie à l’autre, l’autre prolonge l’un… Il parle d’un corps mû, d’un corps bougé à son insu, d’un corps en morceaux qui préfigure des manipulations de soi. Il parle d’identités

/ No comments

Un goût de millefeuille

Le spectacle oscille entre espace intérieur et espace miniature, l’un renvoie à l’autre, l’autre prolonge l’un… Il parle d’un corps mû, d’un corps bougé à son insu, d’un corps en morceaux qui préfigure des manipulations de soi. Il parle d’identités

/ No comments